Dernière mise à jour le : 21 juin 2022

L’énergie en Bretagne : qui consomme quoi ?

Qu’il s’agisse de l'habitat ou des activités économiques, la répartition de la consommation d’énergie et des matières énergétiques consommées a peu changé en 20 ans dans la région, même si de nouveaux usages sont apparus pour le gaz et l'électricité.

Le mix des ressources énergétiques consommées a peu évolué

La diversification du mix de consommation énergétique est très lente. Les produits pétroliers, l’électricité, le gaz et le bois représentent toujours la très grande majorité des ressources énergétiques consommées (98 % en 2020 [1]). Des changements ont lieu dans quelques marchés de niche : biogaz, solaire thermique, agrocarburants. La consommation de produits pétroliers est la seule à avoir baissé de près d’un quart par rapport à 2005.

[1] Source : Mémento des Chiffres clés en Bretagne en 2020. Conférence Bretonne de la Transition énergétique du 21 juin 2022 (OEB.

 

Aller plus loin et consulter les chiffres clés 2020 sur l'énergie en Bretagne

 

Un quasi-monopole des produits pétroliers sur les transports

Les produits pétroliers, sont la première source de consommation d’énergie sur le territoire breton. Les volumes consommés ont baissé (environ 26 % entre 2005 et 2020 [1]), à la suite du recul des consommations de l’ensemble des combustibles de chauffage (fioul domestique, fioul lourd, butane et propane), et en raison de la pandémie en 2020 qui a réduit le nombre de déplacements. Le marché des produits pétroliers se restreint désormais quasi exclusivement au segment des transports sur lequel ils ont un quasi-monopole. Compte tenu de l'importance des déplacements en Bretagne, l’essence et le gazole, représentent au fil des ans des consommations toujours très conséquentes (45 % en 2020 [1]).

 

L’électricité : une stabilisation après l’envolée des années 2000

L’électricité est la deuxième énergie consommée en Bretagne (28 % en 2020 [1]). Elle gagne tous les ans des parts de marché malgré une situation de tension importante sur le réseau breton, liée au déséquilibre fort entre la demande et les capacités de production. Son évolution s’est en fait nettement accentuée de 2000 à 2010 et tend à se stabiliser depuis. Le secteur résidentiel est celui qui consomme le plus d’électricité en Bretagne, et cette tendance s’est accentuée depuis 15 ans. Le marché des solutions électriques profite des reports d’énergie de chauffage et plus récemment des efforts portés sur l’électromobilité.

 

infographie-consommation-électrique-bretagne

 

Comment participer ?

Économiser l'énergie est important dans les moments de tension sur le réseau. EcoWatt informe les Bretons sur les prévisions en matière de consommation électrique pour les inciter à la réduire en période de tension.

 

La cogénération de chaleur et d'électricité grâce au gaz dope la consommation de gaz

Tout comme pour l’électricité, mais dans une moindre mesure, le gaz occupe une place importante dans le mix des consommations d’énergie (19 % en 2020). Et le marché du gaz est également en croissance (+ 7 % entre 2005 et 2020). Le réseau de gaz s’étend sur les territoires bretons et se développe notamment sur des usages agricoles et industriels mais aussi résidentiels. Depuis 2010, l’agriculture a développé la cogénération au gaz pour produire de la chaleur et de l'électricité, en particulier pour la production légumière sous serres dans le Finistère. Il existe plus d’une centaine d’installations de cogénération au gaz dans la région. Tout comme l’électricité, le marché du gaz se diversifie sur la mobilité pour offrir des alternatives énergétiques moins polluantes aux consommateurs.

 

infographie-consommation-gaz-bretagne

Le bois-énergie : une ressource locale et traditionnelle pour se chauffer

Le bois-énergie est fortement utilisé sur les usages énergétiques, thermiques notamment, en Bretagne. On estime que le bois représente environ 6 % des consommations en 2020 [1]. Cette filière se développe particulièrement sur les secteurs tertiaires et industriels. Dans le secteur résidentiel, les formes de bois utilisées (bûche, plaquette, granulés) sont en pleine mutation et les solutions de chauffage associées se multiplient.

 

Aller plus loin et fouiller les données disponibles sur la consommation d'énergie

Finalement depuis les années 2000, la situation a peu évolué. Les produits pétroliers, l’électricité et le gaz naturel arrivent en tête des matières énergétiques le plus employées dans la région. Les premiers servent essentiellement de carburants pour les transports. Les seconds sont utilisés surtout pour le chauffage des bâtiments résidentiels et tertiaires ou la production industrielle et agricole.

 

 

 

Auteurs : Emmanuèle Savelli (OEB), Thomas Paysant-Le Roux (OEB)
Collaborateurs : Alice Le Flahec (OEB)
Je recommande

27

lecteurs recommandent cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

27

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

963 vues

Contenus associés

Choix de la rédaction

Pour produire de l’énergie, la Bretagne exploite des ressources renouvelables et de récupération

La chaleur, l’électricité et le biogaz produits en Bretagne viennent pour l’essentiel du bois, du vent, de l’eau et du soleil. Ils sont également tirés de la valorisation des déchets et de la méthanisation. Dominée par la chaleur, la production d’énergie de la région est en évolution constante depuis 2000, notamment avec l’essor du biogaz depuis 2012. Néanmoins le bois-énergie et l’éolien restent encore les deux principales ressources exploitées.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page