L’énergie en Bretagne : qui consomme quoi ?

Par Emmanuèle Savelli (OEB)
en collaboration avec Aliette Lacroix (OEB)
Mise à jour : 02 avril 2024
Niveau de lecture
0
énergie
Organismes associés
Lignes électriques - Bernard Suard - Terra

Entre 2012 et 2021, la consommation d’énergie en Bretagne a baissé mais 5 fois moins vite qu'ailleurs en France. Les transports et le secteur résidentiel restent les plus énergivores même s'ils ont réduit leurs consommations. Et la tendance est à la hausse pour les secteurs d'activités aux consommations jusque-là minoritaires : l'industrie, l'agriculture et de la pêche. Les sources d’énergie consommées ont peu changé puisque les produits pétroliers, l’électricité et le gaz naturel restent les plus employés.

Image
Quiz pour tester vos connaissances

Vous découvrez le sujet de la consommation d’énergie en Bretagne ? Testez votre culture générale !

De quelle consommation d’énergie parle-t-on ?

L’énergie finale correspond à celle livrée aux consommateurs. Il s'agit par exemple de l'essence à la pompe, de l'électricité distribuée directement au foyer, etc. Comme la consommation d’énergie dépend en partie des conditions climatiques, pour analyser son évolution, il faut corriger cette énergie des variations climatiques. L'Observatoire de l'environnement en Bretagne présente donc le bilan de la consommation d'énergie en Bretagne en énergie finale, corrigée du climat.

Quelle quantité d’énergie consomme-t-on en Bretagne, chaque année ?

En 2021, l’ensemble de la région a consommé 79 TWh, soit 4,8 % de la consommation d’énergie en France. Cette consommation a baissé depuis les années 2000 alors que, dans le même temps, la population et l’économie affichaient une tendance à la hausse. Depuis 2012, cette baisse est tout de même 5 fois moins rapide en Bretagne qu'ailleurs en France et est en deçà de l’objectif national à atteindre pour 2023 qui impose de réduire de 7 % la consommation d’énergie finale par rapport à 2012.

Quels sont les secteurs d'activités les plus énergivores ?

Le plus gros consommateur d’énergie dans la région reste le secteur des transports, suivi par le secteur résidentiel , bien qu’ils aient chacun réduit leurs consommations depuis 2012. L’industrie, le tertiaire, l’agriculture et la pêche représentent environ un tiers des consommations. Des consommations qui ont augmenté depuis 2012 pour l'industrie, l'agriculture et la pêche.

Si le secteur résidentiel a réduit sa consommation d’énergie, c'est probablement surtout parce que de nombreux foyers ont remplacé leurs appareils de chauffage vétustes par des équipements plus performants. La hausse des factures liées à l'énergie a également conduit, de manière plus ou moins contrainte, de nombreux Bretons et Bretonnes à adopter des modes de vie plus sobres du point de vue de l'énergie. Quant aux tendances observées pour les consommations des secteurs d’activités économiques et des transports, elles résultent d’évolutions économiques.

Comment l'efficacité et la sobriété énergétiques évoluent-elles en Bretagne ?

On utilise l’intensité énergétique par point de PIB et par habitant pour rendre compte d'améliorations techniques (efficacité énergétique), de choix de société (sobriété ou ébriété énergétique) mais aussi du coût de l'énergie et de son impact économique. Depuis 2000, l’intensité énergétique des Bretons et des Bretonnes mais aussi celle de leur économie a baissé, sans que l'on puisse discriminer la part de l'efficacité, de la sobriété ou de la crise énergétique actuelle dans cette baisse. On observe les mêmes tendances à l’échelle nationale.

Glossaire : « L’intensité énergétique finale d’un pays désigne la quantité d’énergie finale utilisée dans l’économie une année donnée pour produire une unité de PIB. Elle est calculée comme le ratio « consommation finale d’énergie / PIB ». [..] Plus l’intensité énergétique est élevée, plus l’efficacité énergétique est mauvaise. » (Source : Ressources de géographie pour les enseignants, Géoconfluences)

Aller plus loin avec des données spatiales et temporelles détaillées

Consultez notre Mémento annuel des Chiffres clés en Bretagne réalisé pour la Conférence Bretonne de la Transition énergétique pour connaître les dernières données disponibles sur la consommation d'énergie dans la région.

Consultez et téléchargez notre carte sur la consommation d'énergie sur le territoire breton par secteur d’activités. Des archives de ces cartes sont disponibles pour les années 2005 et 2010. Cette carte est réalisée en collaboration avec Air Breizh.

Manipulez les données de notre tableau de bord sur la consommation d'énergie en Bretagne pour comprendre l'évolution de la consommation d'énergie par secteur et par type d'énergie depuis 2020.

Téléchargez nos données ouvertes :

Quelles types d’énergie consomme-t-on dans la région ?

Les produits pétroliers, l’électricité, le gaz et le bois représentent toujours la très grande majorité des ressources énergétiques consommées (92 % en 2021). Seule la consommation de produits pétroliers a baissé de près d’un quart par rapport à 2005. Le bouquet (ou mix) de consommation énergétique se diversifie très lentement. Pourtant, des changements ont lieu dans quelques marchés de niche comme le biogaz, les pompes à chaleur ou encore les biocarburants. 

Le Code de l’énergie définit le biogaz comme un « combustible ou carburant gazeux produits à partir de la [méthanisation de la] biomasse » (c'est-à-dire la dégradation de matières organiques par des bactéries). Le biogaz est valorisable sous la forme d'électricité, de chaleur, voire les deux (cogénération), ou injecté sur les réseaux de gaz, après épuration et enrichissement en biométhane (le biogaz contient environ 60 % de méthane).

Les pompes à chaleur utilisent les principes de la thermodynamique pour produire de la chaleur (températures élevées) en captant la chaleur de milieux à basses températures (air, sol ou eau). Pour effectuer ce transfert de chaleur, les pompes à chaleur consomment le plus souvent de l'électricité. 

Enfin, les biocarburants sont « des carburants de substitution obtenus à partir de la biomasse (matière première d’origine végétale, animale ou issue de déchets). Ils sont généralement incorporés dans les carburants d’origine fossile. Il existe deux grandes filières de production des biocarburants : la filière des biocarburants « essence » et celle des biocarburants « gazole ». »

Glossaire : « Le bouquet énergétique est la part relative des différentes sources d'énergie dans la consommation d'un espace donné. » (Source : Ressources de géographie pour les enseignants, Géoconfluences

Comment évolue la consommation de produits pétroliers ?

Les produits pétroliers, sont la première source d’énergie consommée sur le territoire breton. Les volumes consommés ont baissé (environ - 14 % depuis 2012), à la suite du recul des consommations de l’ensemble des combustibles de chauffage (fioul domestique, fioul lourd, butane et propane), et en raison de la pandémie en 2020 qui a réduit le nombre de déplacements et donc le recours aux transports. 

Le marché des produits pétroliers se restreint désormais presque exclusivement au segment des transports sur lequel ils ont un quasi-monopole. Compte tenu de l’importance des déplacements routiers en Bretagne, l’essence et le gazole, représentent au fil des ans des consommations toujours très conséquentes (42 % en 2021). 

Comment évolue la consommation d’électricité ?

L’électricité est la deuxième énergie consommée en Bretagne (27 % en 2021). Depuis 2012, elle a peu évolué (2 %). Le secteur résidentiel est le plus gros consommateur d’électricité mais la tendance à la hausse concerne tous les secteurs d’activités depuis 2005. Le marché des solutions électriques profite des reports d’énergie de chauffage et plus récemment des efforts portés sur l’électromobilité.

Et celle du gaz ?

Tout comme pour l’électricité, mais dans une moindre mesure, le gaz occupe une place importante dans le bouquet des consommations d’énergie (17 % en 2021) même si la consommation de gaz a baissé depuis 2012. Le réseau de gaz s’étend progressivement sur les territoires bretons. L’agriculture, l’industrie et le secteur résidentiel utilisent davantage de gaz.

Depuis 2010, l’agriculture contribue à la cogénération au gaz, produisant de la chaleur et de l’électricité, en particulier pour la culture légumière sous serres dans le Finistère. Il existe près de 150 installations de cogénération au gaz dans la région. 

Tout comme l’électricité, le marché du gaz se diversifie sur la mobilité pour offrir aux consommateurs et consommatrices des alternatives à l’essence et au gazole.

Pourquoi le bois est une source d’énergie encore particulièrement consommée ?

Le bois (appelé aussi bois-énergie quand il est dédié à la production d'énergie) est fortement utilisé pour produire de la chaleur notamment, en Bretagne. On estime qu’il représente environ 6 % des consommations d’énergie en 2021.  C'est une ressource locale, utilisée traditionnellement pour se chauffer et toujours en développement. Cette filière se développe particulièrement sur les secteurs tertiaires et industriels. Dans le secteur résidentiel, les formats de bois utilisés (bûches, bois déchiqueté, granulés) sont en pleine mutation et les solutions de chauffage associées se multiplient.

Que retenir ?

  • Comme la consommation d’énergie dépend des conditions climatiques, elle est analysée après correction des variations climatiques annuelles.

  • En Bretagne, cette consommation baisse mais 5 fois moins vite qu'ailleurs en France depuis 2012.

  • Les secteurs d’activités les plus énergivores en 2021 (transports et résidentiel) sont aussi ceux qui ont réduit leurs consommations depuis 2012. Alors que les consommations d'énergie de l'industrie, de l'agriculture et de la pêche ont augmenté.

  • L'économie bretonne a amélioré son intensité énergétique depuis 2000

  • Depuis les années 2000, les sources d’énergie consommées ont peu changé. Les produits pétroliers, l’électricité et le gaz naturel sont les plus employées. Les premiers servent essentiellement de carburants pour les transports. Les seconds sont utilisés surtout pour le chauffage des bâtiments résidentiels et tertiaires ou la production industrielle et agricole. Ils investissent également le champ de la mobilité. 

Image
Quiz pour tester vos connaissances

Vous venez de lire l’article « L’énergie en Bretagne : qui consomme quoi ? ». Testez ce que vous avez retenu de cette lecture !

photo Emmanuele Savelli
Emmanuèle Savelli
Cheffe du pôle communication
Pôle communication
02 99 35 45 83
photo Aliette-Lacroix
Aliette Lacroix
Cheffe du pôle Énergie, déchets, biomasse, climat | Cheffe de projet Énergie - GES
Pôle Énergie-Déchets-Biomasse-Climat
02 99 35 45 81

Contenus associés

Lignes électriques - Bernard Suard - Terra
article
Mise à jour : 02 avril 2024
énergie
Usine de biomasse de Plouvien
article
Mise à jour : 02 avril 2024
énergie
biomasse
Heure de pointe sur la route
article
Mise à jour : 15 novembre 2023
énergie
changement climatique

Bois coupé
article
Mise à jour : 25 octobre 2023
biomasse
énergie
Lignes électriques - Bernard Suard - Terra
article
Mise à jour : 02 avril 2024
énergie
Usine de biomasse de Plouvien
article
Mise à jour : 02 avril 2024
énergie
biomasse