Dernière mise à jour le : 30 novembre 2020

Analyse de l'évolution de la production d'énergie en Bretagne depuis 2000

Dominée par la chaleur, la production d’énergie en Bretagne est en évolution constante depuis 2000, notamment avec le développement du biogaz depuis 2015. Néanmoins le bois-énergie et l’éolien restent encore les deux principales ressources exploitées.

Quantitativement, la production d’énergie fait référence à différents périmètres de comptabilités qui varient selon, d'une part, les filières et/ou les ressources intégrées au calcul ; d'autre part, l’usage de l’énergie et les pertes considérées, depuis l’énergie globale, dite primaire, libérée par la valorisation d’un produit énergétique (le bois par exemple) jusqu’à l’énergie, dite finale, livrée aux consommateurs pour leur consommation finale.

 

10,4 TWh de ressources renouvelables et de récupération valorisées sous forme d’énergie en Bretagne en 2019

En Bretagne, les capacités de production reposent sur l’exploitation des ressources renouvelables et de récupération (R&R). La production d’énergie primaire issue de l’exploitation de ces ressources est estimée à 10,4 TWh en 2019. Elle repose sur un mix composé à plus de 50 % par le bois utilisé en quasi-totalité pour la production de chaleur, mais aussi par l’éolien (19 %) et l’hydraulique (6 %) pour ce qui est de l’électricité, mais encore sur les déchets (16 %), la méthanisation des matières fermentescibles (7 %) ou le solaire (2 %).

 

mix-energétique-production-bretagne-2019

 

9,6 TWh d’énergie brute produite en Bretagne en 2019

L’ensemble des unités de productions d’énergie renouvelable et de récupération situées en Bretagne ont produit 9,6 TWh du 1er janvier au 31 décembre 2019. 65 % de cette énergie est produite sous forme de chaleur, soit 6,2 TWh dont une partie seulement est utilisée (environ 86 %). La production électrique représente 33,5 % du total, soit 3,2 TWh. Le reste, soit 1,5 % et 0,1 TWh, est produit sous forme de biométhane injecté dans le réseau.

40 % de la production d’énergie renouvelable et de récupération repose sur des installations domestiques (installation de chauffage au bois, chauffe-eau solaire, panneaux solaires photovoltaïques de moins de 3 kVA) vouées essentiellement à la production de chaleur. 60 % de la production d’énergie renouvelable et de récupération est issue d’installations industrielles ou collectives. Ces installations qui représentent une capacité totale de 1,6 GW de production sont orientées à 54 % à la production électrique, à 44 % à la production de chaleur et à 2 % à la production de biométhane.

 

production-brute-energie-renouvelable-recupération-bretagne-2019

 

3,8 TWh d’énergie supplémentaires produite en Bretagne depuis 2000

Depuis 2000, la production d’énergie renouvelable et de récupération issue des installations bretonnes est passée de 5,8 TWh à 9,6 TWh, soit une augmentation totale de de 3,8 TWh.

Le développement de la production concerne notamment la production électrique (62 % de la production supplémentaire) et dans une plus faible proportion la production thermique (36 % de la production supplémentaire). Depuis 2015, la production de biométhane se développe également de façon importante. Elle atteint déjà 2 % de la production supplémentaire par rapport à 2000.

Le développement des moyens de productions repose ces 20 dernières années majoritairement sur des investissements industriels et publics. Les principales filières bénéficiaires de ces investissements sont l’éolien, le bois énergie (et notamment les chaufferies au bois déchiqueté), la méthanisation et le solaire photovoltaïque.

 

developpement-production-energie-brute-depuis-2000-bretagne

 

Les investissements domestiques ne sont pas pour autant anecdotiques dans le résultat. Portés sur le renouvellement des installations de chauffage, ils sont masqués par l’augmentation progressive des performances des appareils de chauffage. On observe, en revanche sur deux filières « historiques » des situations de progression nulles ou très faibles : la filière récupération et l’hydroélectricité. Cette situation s’explique par l’absence de diversification de ces filières qui reposent depuis 2000 sur des ressources limitées (incinération des déchets et hydroélectricité en domaine terrestre).

 

developpement-valorisation-ressources-energétiques-bretagne

 

Accéder aux données

Auteurs : Thomas Paysant-Leroux (OEB)
Collaborateurs : Nathalie Gibot (CRB), Yvon Ory ( Dreal Bretagne) , Vincent Briot (Ademe Bretagne)
Je recommande

1

lecteur recommande cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

1

lecteur recommande cet article

perm_identity

306 vues

Contenus associés

Choix de la rédaction

Les productions d'énergies renouvelables et de récupération dans les territoires bretons

Le développement de la production d'énergie à partir des ressources renouvelables et de récupération est un enjeu de transition énergétique important. Ce développement est étudié, planifié et suivi à différentes échelles de territoires, de la commune à la Région. Il nécessite, de fait la construction d'une information spécifique à chacune de ces échelles.

Cette datavisualisation aggrège l'ensemble des données de production disponibles à la maille communale en Bretagne afin de reconstituer des états géographiques et évolutifs sur l'ensemble des échelles publiques décisionnelles à travers 5 onglets d'informations.

La filière solaire thermique y est absente par défaut de données disponibles à l'échelle communale. Les valeurs de production sont fournies en énergie finale, correspondant aux quantités livrées aux consommateurs.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page