Dernière mise à jour le : 2 juillet 2020

Produire du bois-énergie en Bretagne : ressources en bois et enjeux pour l'environnement ?

Alors que les ressources finies se raréfient et que les énergies renouvelables sont en plein essor, mobiliser davantage de bois en Bretagne pour produire de l'énergie est une des options pour faire face aux enjeux climatiques. Mais cela pose aussi de nombreuses questions sur les autres enjeux environnementaux liés au bois.

L'énergie, un usage... parmi d'autres

Renouvelable et local, le bois est valorisable dans la construction ou l’industrie, comme matériau biosourcé, mais aussi comme combustible pour le chauffage domestique ou collectif. En Bretagne, près de 1,5 millions de tonnes de bois servent à produire de l'énergie pour le chauffage domestique ou dans des chaufferies collectives. Le bois utilisé provient principalement des forêts de feuillus, du bocage et des forêts de résineux. Dans une moindre mesure, sont également utilisés des connexes de l'industrie du bois, des bois en fin de vie et du bois issu d'élagage et de déchets verts ligneux collectés en déchèterie.

 

ressource-bois-energie-bretagne-infographie

 

À chaque partie de l'arbre, un usage potentiel

L’usage réel des bois dépend de la demande. Toutefois, pour les arbres forestiers, à chaque partie peut être attribué un usage potentiel, défini par l'IGN comme la « valorisation la plus élevée possible, en termes économique, en fonction des caractéristiques de chaque pièce de bois ».

Ainsi, selon le diamètre des branches, on considère habituellement les usages suivants :

  • les tiges de plus de 25 cm de diamètre seront principalement valorisées en bois d’œuvre (BO) - menuiserie, charpente, ébénisterie, emballage ;
  • les branches de plus de 7 cm en bois d’industrie (BI) ou en bois-énergie (BE) - trituration, déchiquetage du bois pour l’industrie du panneau ou de l’énergie, bois bûche ;
  • les petites branches, (MB), d’un diamètre inférieur à 7 cm seront potentiellement valorisées en BE, sous forme de plaquette, ou bien laissées sur place.

Ces considérations sont adaptées au contexte national actuel et peuvent bien entendu perdre toute pertinence dans un autre contexte économique et politique.

 

repartition-sections-bois-usage-potentiel

 

La biomasse : une ressource renouvelable... sous certaines conditions

La manière dont le bois est prélevé a des impacts sur le cycle de la matière organique, et donc du carbone, le cycle de l’eau, ainsi que la fertilité des sols forestiers et agricoles, et la biodiversité. L’usage énergétique du bois est également susceptible d’entrer en concurrence, ou d’être complémentaire d’autres usages, selon que ce bois est le produit d’une activité économique, un coproduit, ou un « déchet ». La biomasse en bois n'est renouvelable qu'à condition que ses modes de production et de mobilisation soient durables et tiennent compte de ces enjeux croisés.

 

enjeux-environnementaux-mobilisation-bois

 

La changement climatique

Utilisée pour produire de l'énergie, la biomasse peut se substituer à des énergies fossiles. Selon son utilisation, elle peut séquestrer ou au contraire libérer du carbone et d'autres gaz à effet de serre.

La qualité des sols agricoles et forestiers

Les pratiques sylvicoles jouent sur le volume de biomasse mobilisé et exporté, et donc sur le taux de matière organique des sols. Ceci impacte leur fertilité, leur capacité de rétention de l'eau ou des éléments nutritifs, et leur activité biologique. L'usage des machines est également susceptible de jouer sur le tassement du sol et ses caractéristiques.

Biodiversité

la biodiversité forestière dépend étroitement des micro-habitats disponibles et donc de la nature et des volumes de bois vivants ou morts. La récolte de menus bois notamment peut modifier le milieu au profit d'espèces en milieu ouvert et une récolte accrue est susceptible de modifier les trames vertes.

Qualité paysagère et consommation d'espaces

La valorisation de la biomasse joue sur l'aspect des paysages (bocage, paysages boisés, etc.) et la répartition des espaces naturels, agricoles et forestiers.

Ressources en eau

Les pratiques sylvicoles impactent la concentration en polluants et la quantité d'eau disponible. Cet enjeu est en partie lié à la qualité des sols et la biodiversité des milieux.

 

Mieux comprendre

La question des ressources disponibles pour la production d'énergie est traitée dans plusieurs documents à vocation nationale et régionale, en lien avec des objectifs de réduction des émissions de gaz à effets de serre, de mobilisation de la biomasse, et de développement de la filière forêt bois. Voici une liste non exhaustive :

Documents de planification à vocation nationale :

Documents de planification à vocation régionale :

 

 

Accéder aux données

Datavisualisation sur les gisements forestiers et bocagers pour le bois-énergie.

Jeu de données constitué des indicateurs utilisé par l'Observatoire de l'environnement en Bretagne pour construire l'estimation des gisements de biomasse bocagère et forestière en Bretagne.

Jeu de données sur le linéaire bocager et les surfaces forestières, la consommation de bois pour les différents usages (domestique, chaufferies), et les gisements mobilisables par EPCI en Bretagne.

Auteurs : Emmanuèle Savelli et Thomas Patenotte (OEB)
Je recommande

13

lecteurs recommandent cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

13

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

176 vues

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page