Dernière mise à jour le : 22 janvier 2021

Les observatoires photographiques du paysage dans l’aménagement des territoires bretons

Les images issues des Observatoires photographiques du paysage permettent « d’analyser les mécanismes et les facteurs de transformations des espaces »[1]. En complément de leur rôle mémoriel, les OPP sont un appui pour les prises de décision en matière d’aménagement du territoire. 
Constitué depuis plus d’une dizaine d’années, le réseau des OPP bretons a, aujourd’hui, suffisamment de recul pour interroger les apports et les limites des observatoires dans la connaissance, la planification et l’action locale.  
L’OEB est allé à la rencontre de plusieurs porteurs d’OPP en Bretagne pour livrer des témoignages et des exemples concrets sur la gouvernance et l’utilisation des OPP. 

[1] Cette définition est issue du document suivant : Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire, 2008, Itinéraires photographiques Méthode de l’Observatoire photographique du paysage, MEEDDAT, Paris, 74 p.

Analyser les évolutions du territoire dans le cadre d’un atlas de paysage

L’OPP d’Ille-et-Vilaine porté par le Conseil départemental et la DTTM 35

Thibaut Gaborit et Armellle Andrieu (CD 35) expliquent la complémentarité de l’OPP avec l’atlas des paysages départemental. L’OPP donne à voir les choix politiques issus des décisions aux échelles locale et départementale. Son appropriation par les territoires permet de mesurer les effets des PLU(i).  

 

 

Surveiller les systèmes littoraux par l’observation habitante

L’Observatoire citoyen du littoral morbihannais porté par le laboratoire Géosciences Océan, l’association RIEM et le conseil départemental 56

Moucef Sedrati et Glen Bulot explicitent en quoi l’OCLM est un outil de quantification et de qualification des zones littorales. La démarche ambitionnée est une démarche ascendante (dite bottom up) : avec l’appui des scientifiques, la connaissance et l’aide à la décision émanent des citoyens pour contribuer aux orientations en matière de décision politique.

 

 

Qualifier les continuités écologiques par les images

OPP de la Trame verte et bleue porté par la Dreal Bretagne 

La Dreal Bretagne initie une démarche exploratoire en suivant une vingtaine de sites représentatifs de la TVB de Bretagne. Il ne s’agit pas d’un outil d’évaluation du SRCE mais d’un outil opérationnel où les professionnel·le·s s’investissent dans la construction d’une connaissance très fine de l’évolution territoriale. 

 

 

Planifier à l’échelle locale en s’appuyant sur un OPP

Travaux de recherche sur la question paysagère dans les politiques sectorielles aux échelles communale et intercommunale 

Charlotte Porcq, doctorante en géographie sociale à l’université Rennes 2, s’intéresse à la démarche paysagère dans la planification territoriale (SCoT, PLUi, PLU). Elle considère que l’OPP est un outil de connaissance tout au long du processus de planification : création de l’OPP local au début du diagnostic, consultation de l’OPP durant la réalisation du règlement d’urbanisme, analyse de l’OPP en qualité de référentiel lors de la révision de document. 

 

 

Examiner les paysages dans le cadre de l’évaluation d’un SCoT

OPP du Petr du pays de Saint-Brieuc

Fabienne Mordellet présente les trois objectifs de l’OPP : (i) créer de la donnée sur le temps long ; (ii) évaluer par la représentation le territoire vécu pour aider à mesurer des indicateurs de suivi du SCoT ; (iii) suivre les projets d’aménagement. L’OPP valorise l’action locale avec des politiques publiques qui sont en faveur de l’amélioration des paysages. 

 

 

Développer de la connaissance en continu d’un parc naturel régional

OPP du PNR du golfe du Morbihan

Monique Cassé et Morgane Dallic montrent comment l’OPP s’est construit en corrélation avec le projet de territoire : le lancement de l’OPP comme action de préfiguration du PNR ; la rephotographie annuelle pour s’approprier les richesses du territoire et mesurer son évolution ; l’analyse de l’OPP comme indicateur de suivi pour évaluer les politiques publiques du territoire.

 

 

L’OPP, un outil pour comprendre, décider et évaluer

Le réseau paysage d’Occitanie

Isabelle Jardin (Dreal Occitanie) fait une synthèse des apports et des limites des OPP à partir des expérimentations réalisées dans le cadre du réseau paysage d’Occitane.

 

 

 

Mieux comprendre

Pour en savoir plus le réseau des observatoires photographiques du paysage en Bretagne.
Pour connaître les méthodes OPP en Bretagne.
Pour accéder à la POPP-Breizh.
Retrouver les échanges de la table ronde sur les liens entre les territoires et les OPP lors de l'évènement "il était une fois dans l'Ouest, les OPP bretons".

 

Auteurs : Nolwenn Invernizzi
Je recommande

2

lecteurs recommandent cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

2

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

95 vues

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page