Dernière mise à jour le : 30 septembre 2018

La Bretagne est la 3ème région ayant le plus fort taux d'artificialisation

La Bretagne est une des régions de France qui artificialise le plus ses sols, en particulier dans les métropoles et sur le littoral.

artificialisation-sols-bretagne

Des sols artificialisés pour quels usages ?

Par opposition aux surfaces agricoles et naturelles, les sols artificialisés sont ceux destinés aux habitations, activités, réseaux de transport et espaces associés. La moitié de l’artificialisation récente en Bretagne provient de la construction de logements individuels. L’autre moitié est consacrée d’une part à la construction des logements collectifs et aux locaux d’activité, d’autre part aux infrastructures.

La Bretagne se place au 3e rang des régions ayant le plus fort taux d’artificialisation derrière l’Île-de-France et les Hauts-de-France. La progression des sols artificialisés à l'échelle régionale est plus rapide que la croissance démographique.

 

Vue-Aerienne-Douarnenez
L. Mignaux (Terra)  |  Vue aérienne de la Baie de Douarnenez

Comme ici à Douarnenez, le littoral breton peut-être très artificialisé

Un impact notable sur la fragmentation des milieux naturels

La forte anthropisation du territoire breton intervient dans un contexte d'occupation des sols très fragmentée. La Bretagne se présente en effet sous la forme d'une mosaïque de paysages. Cette anthropisation a un impact notable sur la fragmentation des milieux naturels et sur la biodiversité régionale.

 

Accéder aux données

Le jeu de données sur l'artificialisation des sols en Bretagne proposant la carte de la part d'artificialisation en pourcentage par pays, calculée à partir des fichiers fonciers DGFIP

Visualiseur dédié à l'observation du foncier en Bretagne permettant de visualiser l’ensemble des résultats des travaux menés dans le cadre du partenariat du foncier en Bretagne (cartes, publications, données) et d’accéder à des données de contexte telles que l’habitat, l’activité économique, les infrastructures de transports (réalisé par la Dreal Bretagne).

Auteurs : Emmanuèle Savelli (OEB)
Collaborateurs : Bruno Rul (Dreal Bretagne)

Contenus associés

Choix de la rédaction

Artificialisation des sols en Bretagne 2011-2014

La Bretagne se place au 3e rang des régions ayant le plus fort taux d’artificialisation derrière l’Ile-de-France et les Hauts-de-France. L’analyse porte sur l’évolution de l’artificialisation des sols entre le 1er janvier 2011 et le 1er janvier 2014, ou sur le « stock » au 1er janvier 2014 lorsque le pas de temps n’est pas suffisant pour faire apparaître de réelles tendances. Elle a été réalisée à différents niveaux géographiques estimés adaptés à chacune des approches abordées.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

5

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

141 vues

Je recommande

5

lecteurs recommandent cet article

Partager :