Dernière mise à jour le : 14 novembre 2019

Déchets des activités économiques en Bretagne : estimation du gisement de déchets non dangereux issus du commerce et des industries

Les déchets d’activités économiques (DAE) correspondent aux déchets, dangereux ou non dangereux, dont le producteur initial n’est pas un ménage. Ce qui inclut notamment les déchets provenant des entreprises industrielles, des artisans, commerçants, des écoles, des services publics, des hôpitaux, des services tertiaires et les déchets produits par les particuliers hors de leurs domiciles. La Chambre de commerce et de l'industrie de Bretagne a élaboré et met à jour depuis 10 ans un outil d’estimation du gisement de déchets non dangereux non inertes produits par les établissements inscrits au registre du commerce : EvalDNDAE. Cet outil est basé sur l’exploitation de ratios calculés à partir d’un panel d’enquêtes de terrain. Ces travaux bénéficient d’un soutien de l’Ademe et de la Région Bretagne dans le cadre de l’observation des déchets en Bretagne.

 

Présentation de la datavisualisation

Cette datavisualisation propose une analyse interactive des données issues de l’outil Eval DNDAE, produites par les établissements inscrits au registre du commerce. Cet outil est basé sur l’exploitation de ratios calculés à partir d’un panel d’enquêtes de terrain.


Elle est constituée de 7 onglets :

  1. 3 typologies principales et un gisement bien trié (chiffres clés) : Deux graphiques en compartiment montrent les principaux types de déchets économiques générés en Bretagne et la part de déchets triés ;
  2. Des situations variées entre territoires bretons (carte) : Cette carte permet de visualiser la répartition des gisements estimés de DAE par origine ou par type de déchets ;
  3. Une répartition de déchets variable entre les activités (analyse croisée) : Deux graphiques montrant les secteurs d’activité par type de déchets produits et les déchets produits par secteurs d’activité ;
  4. 75 % des déchets sont triés : Diagramme de Sankey permettant de voir les flux de déchets triés et non triés par type de déchet ou par type d’origine;
  5. Des déchets non triés diversement répartis : trois graphiques montrent la répartition des déchets triés et non triés des entreprises en Bretagne ;
  6. Quelles cibles pour progresser vers plus de valorisation ? : Un outil pour visualiser d’un seul coup d’œil la part de déchets triés et non triés par type de déchet et secteur d’activité ;
  7. Quelle mobilisation pour quel résultat ? : Un outil pour comprendre quels flux (secteur d’activité et type de déchet) sont à l’origine des plus gros tonnages de déchets triés ou non triés.

Des informations complémentaires apparaissent sur les graphiques lors du survol avec la souris (infobulles). Des zones cliquables qui permettent d'affiner les résultats proposés. Des filtres permettent de personnaliser l’affichage des données : année de référence, choix du territoire, du flux…

La structuration de cet outil est issue de la brochure « Chiffres clés des déchets édition 2018 » et peut être complétée en fonction des besoins exprimés sur la thématique.

Source des données

Les données qui alimentent ce tableau de bord sont extraites de l’outil EvalDNDAE développé et mis à jour par la CCI de Bretagne. Seules les données non soumises au secret statistique sont transmises à l’OEB.
Réalisation et traitement des données : Observatoire de l'environnement en Bretagne.

 

Mieux comprendre

Les déchets des entreprises expliquées par la Chambre de commerce et de l'industrie en Bretagne.

Accédez aux données

Retrouvez les données sur le gisement de déchets non dangereux du commerce et des industries (DNDAE) de 2014 à 2017.

Auteurs : Christophe Boué (OEB)
Organisme Associé
Je recommande

5

lecteurs recommandent cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

5

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

324 vues

Contenus associés

Choix de la rédaction

Déchets : 12 millions de tonnes sont produits en Bretagne chaque année

En 2016, plus de 12 millions de tonnes de déchets ont été produits en Bretagne. Loin devant l'industrie, le commerce ou les ménages, le plus gros producteur est le secteur du bâtiment et des travaux publics. Ces déchets sont pour l’essentiel inertes avec un fort potentiel de recyclage.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page