Dernière mise à jour le : 9 juillet 2019

Phytoplancton toxique en Bretagne

Description
Les réseaux associés Rephy (Réseau d’Observation et de Surveillance du Phytoplancton et des Phycotoxines) - Rephytox (Réseau de surveillance des phycotoxines dans les organismes marins), gérés par l'Ifremer, permettent le suivi des populations phytoplanctoniques, de leurs perturbations et de l'apparition d'espèces toxiques pour l'homme et pour les animaux marins. Ils sont basés sur la détection des espèces toxiques dans l'eau mais également sur celle des toxines dans les coquillages issus des zones de production. Le phytoplancton comprend environ 6 000 espèces d’algues micro
métadonnées
Date de modification 9 juillet 2019
Date de création 3 mai 2018
Emprise Spatiale
POLYGON ((253434.03442383 47.193196549979, 253434.03442383 48.954733283103, 253439.28588867 48.954733283103, 253439.28588867 47.193196549979))
Couverture Temporelle
Dimanche, 1 janvier, 2006 - 00:00 - Lundi, 31 décembre, 2018 - 00:00
Licence
Licence ouverte (licence Etalab)
Nom du Contact
Observatoire de l'environnement en Bretagne
Courriel du Contact
Condition d'accès
Public
Sources

Ifremer (REPHY - REPHYTOX)

Organismes associés

Contenus associés

Choix de la rédaction

3 espèces de phytoplancton toxique sont particulièrement présentes en Bretagne

Le phytoplancton comprend environ 5 000 espèces d’algues microscopiques. Une quarantaine d’entre elles sont toxiques pour la faune marine ou pour les humains.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

4

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

724 vues

Je recommande

4

lecteurs recommandent cet article

Partager :