Dernière mise à jour le : 29 août 2016

Rapport sur le suivi morphosédimentaire du sillon de Talbert pour l'année 2015

DESCRIPTION

Durée de l'étude : avril 2015 - avril 2016.

La présente étude s’inscrit dans la continuité du suivi topo?morphologique du Sillon de Talbert initié en 2003 à la demande de la commune de Pleubian et du Conservatoire du Littoral. L’objectif est d’analyser les modalités d’évolution de la flèche depuis l’enlèvement de l’enrochement en 2004 (Stéphan et al., 2007, 2008, 2009, 2011, 2012, 2015 ; Fichaut et al., 2010, 2013). Dans le cadre de ce rapport, nous présentons les principaux changements morphologiques survenus entre les levés topographiques effectués aux mois de septembre 2014 et septembre 2015 à l’échelle du Sillon. La méthode que nous avons employée pour reconstituer la topographie de l’estran respecte en partie le protocole de mesure détaillé dans nos précédents rapports. Elle s’appuie sur l’acquisition de mesures topographiques au DGPS (type TopCon HiperV) à partir d’une station fixe installée sur la borne IGN située sur le sémaphore de Créac’h Maout, dont les coordonnées géodésiques sont accessibles sur le site de l’IGN (www.ign.fr/ rubrique Géodésie). Toutefois, il faut noter que quelques changements ont été introduit cette année et nécessite de faire un nouveau point méthodologique. Il faut noter que le levé de 2015 fait suite aux grosses tempêtes de l’hiver 2013? 2014. Ce dernier a été l’un des plus tempétueux qu’a connu la Bretagne au cours des deux dernières décennies. Entre les mois d’octobre 2013 et de mars 2014, une douzaine de tempêtes majeures se sont succédé sur les côtes françaises de l’Atlantique et de la Manche, associant des vents violents, de fortes pluviométries et de fortes houles océaniques (Blaise et al., 2015). Ce contexte, particulièrement propice au mouvement des sédiments sur le littoral, a entraîné un démaigrissement de nombreuses plages de Bretagne. La forte fréquence de ces événements durant l’hiver a abouti, à plusieurs reprises, à la conjonction d’une mer très agitée et d’une marée de vive?eau. Durant les pleines mers, l’action des vagues a été portée dans les parties hautes de l’estran, rarement atteintes par la mer. Conjuguée à des coefficients de marée importants et des surcotes significatives, la forte agitation marine a généré des niveaux d’eau instantanés très élevés. Les vagues ont donc franchi de nombreux cordons de galets. Compte tenu de son exposition aux houles, le Sillon de Talbert a été frappé de plein fouet par ces phénomènes. Toutefois, la comparaison des levés réalisés entre mars 2014 et septembre 2014 a montré que le cordon était en cours de régénération post?tempête, liée aux conditions météo?océaniques plus calmes qui ont agi durant cette période (Stéphan et al., 2015). Il s'agissait donc de voir si le levé de l'année 2015 confirmait ou pas cette tendance à la régénération du sillon de Talbert.

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE DETAILLÉE

keyboard_arrow_right Titre : Rapport sur le suivi morphosédimentaire du sillon de Talbert pour l'année 2015
keyboard_arrow_right Type de documentation : Bilans périodique
keyboard_arrow_right Auteur(s) personne(s) : Delacourt,Christophe, Grandjean,Philippe, Autret,Ronan, Suanez,Serge, Bernard Fichaut, Pierre Stéphan
keyboard_arrow_right Auteur(s) organisme(s) : CONSERVATOIRE DE L'ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES, Ville de Pleubian
keyboard_arrow_right Date de publication : 29 août 2016
keyboard_arrow_right Editeur(s) : Université de Bretagne occidentale (UBO)
keyboard_arrow_right Tags thématiques : protection du paysage, littoral, morphologie, programme de suivi, cordon littoral, protection du littoral, sédimentologie
keyboard_arrow_right Mots-clés libres : morpho-sédimentaire, Sillon de Talbert
keyboard_arrow_right Localisation : PLEUBIAN
keyboard_arrow_right Langue : Français

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

1

lecteur recommande cet article

perm_identity

1 vue

Je recommande

1

lecteur recommande cet article

Partager :