Dernière mise à jour le : 20 janvier 2001

La méthode de diagnostic parcellaire du risque de contamination des eaux superficielles par les produits phytosanitaires en Bretagne : fondements et mise en oeuvre

DESCRIPTION

En Bretagne, la contamination des cours d’eau par les produits phytosanitaires est analysée et suivie rigoureusement depuis plus de dix ans. C’est en particulier le cas au travers des études de la CORPEP, groupe régional chargé de la lutte contre la pollution des eaux par les produits phytosanitaires mis en place en 1990 par le préfet de région. Mise en évidence en 1990, la présence de pesticides dans les eaux brutes est, depuis, apparue fréquente, atteignant ponctuellement pour certaines substances actives des niveaux de concentration de quelques microgrammmes par litre. Dans le même temps, des travaux sur les mécanismes de transfert et leur impact à différentes échelles (parcelle, bassin versant) étaient menés au sein de la CORPEP. La méthode de diagnostic à la parcelle du risque de transfert des produits phytosanitaires est issue de ces travaux. (extrait du document)

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE DETAILLÉE

keyboard_arrow_right Titre : La méthode de diagnostic parcellaire du risque de contamination des eaux superficielles par les produits phytosanitaires en Bretagne : fondements et mise en oeuvre
keyboard_arrow_right Type de documentation : Articles
keyboard_arrow_right Auteur(s) personne(s) : Laubier Florence
keyboard_arrow_right Date de publication : 20 janvier 2001
keyboard_arrow_right Editeur(s) : Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (IRSTEA)
keyboard_arrow_right Tags thématiques : pesticide, phytosanitaire, qualité de l'eau
keyboard_arrow_right Langue : Français
keyboard_arrow_right Collection : Ingénieries - E A T

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

0

lecteur recommande cet article

perm_identity

4 vues

Je recommande

0

lecteur recommande cet article

Partager :