Dernière mise à jour le : 3 décembre 2019

Evolution des ventes de produits phytosanitaires en Bretagne depuis 2014

Depuis 2009, suite à la mise en place de la redevance pour pollutions diffuses instaurée par la loi sur l'eau et les milieux aquatiques (LEMA), les informations relatives aux ventes de produits phytosanitaires (pesticides à usage professionnel, hors biocides), déclarées par les distributeurs de ces produits, sont bancarisées dans la banque nationale de données des ventes des distributeurs agréés de produits phytosanitaires (BNV-d), sous l’égide du Ministère de l’écologie.

Dans le cas des usages agricoles, ces données de ventes sont disponibles depuis 2014 à l’échelle du code postal des sièges d’exploitations. Sur la base d’un référentiel fournissant la composition des produits, les quantités de produits vendues sont converties en quantité de substances actives vendues.
Cette data visualisation propose une analyse des données de ventes de produits phytosanitaires à usages professionnels, depuis 2014, et des substances actives associées à l’échelle des communes du territoire breton (agrégation de plusieurs codes postaux possible via le filtre ‘Codes Postaux’). Les différents éléments graphiques proposent des informations complémentaires lors de survol avec la souris (info bulle) ou des zones cliquables qui permettent d'affiner les résultats proposés.

 

 

 

 

Sources et traitements de données

Les données utilisées dans ce tableau de bord interactif sont fournies par la DRAAF Bretagne.

  • Données de ventes :
    • Source : Registre des ventes extrait depuis la BNVD. Les données de l’année n-1 sont extraites en septembre de l’année n. L’ensemble des données est agrégé au fil des ans. Les correctifs potentiellement apportés a posteriori ne sont pas intégrés à ces analyses.        
    • Traitements réalisés :        
      • Suppression des ventes des distributeurs connus agréés uniquement pour la vente Grand Public : les exports ‘Pressions’ extraits depuis le site de la BNVd, comportant les codes postaux, ne devraient contenir que les ventes aux professionnels. Hors, certains distributeurs renseignent le code postal même pour les ventes non professionnelles. Les distributeurs ayant un agrément uniquement grand public sont donc identifiés en lien avec le SRAL et les ventes qu’ils déclarent sont soustraites avant traitements.
      • Agrégation par Année/CP/Produit/SA    
  • Données codes postaux
    • Source : carte des codes postaux 2019, registre parcellaire graphique 2018
    • Traitements réalisés : à partir de la table de passage Code Insee/CP 2019, agrégation des surfaces déclarées à la Pac au code postal (les surfaces non agricoles ont été retirées). SAU avec prairies temporaires et permanentes

A noter que les quantités de produits vendus bancarisés dans la BNV-d ne reflètent pas nécessairement le lieu et la période d’application, ni la quantité appliquée. Le parcellaire d’un agriculteur pouvant concerner plusieurs communes, la parcelle où le produit est effectivement appliqué peut avoir un code postal différent du code postal acheteur renseigné dans la BNV-d. De la même manière, la date d’achat ne correspond pas à la date d’application du produit, et la BNV-d ne renseigne pas non plus sur les quantités réellement utilisées par l’agriculteur.

Les jeux de données 'Achats de pesticides par code postal' sont disponible sur le site data.eaufrance.fr

Auteurs : Elodie Bardon (OEB)
Collaborateurs : Florence Fernandez (DRAAF-SRAL), Caroline Dujardin (DRAAF-SRISE)

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

1

lecteur recommande cet article

perm_identity

341 vues

Je recommande

1

lecteur recommande cet article

Partager :