Dernière mise à jour le : 20 janvier 2015

Evolution des usages des ajoncs dans les zones d'origine et envahies : quels impacts sur la dynamique et la gestion ?

DESCRIPTION

L'introduction et l'expansion géographique des espèces invasives, comme leur régression, suivent souvent des processus où le rôle de l'Homme est central. C'est le cas de l'Ajonc d'Europe (Ulex europaeus) qui a été introduit volontairement dans plus de 30 pays différents, et est considéré comme l'une des « 100 of the world's worst invasive species » par l'UICN. Dans sa zone d'origine (principalement Grande-Bretagne, Bretagne, et Galice), il n'est pas perçu comme problématique car il fait l'objet d'une gestion régulière et efficace. L'ajonc y a longtemps servi d'auxiliaire agricole, fournissant notamment du fourrage, et les pratiques de gestion se sont développées parallèlement à ces usages. Cependant, la plupart de ces pratiques et usages n'ont pas été transposés dans les zones introduites. Notre étude a pour but de décrire l'évolution des usages et pratiques de gestion traditionnels et contemporains des ajoncs dans les zones d'origine comme dans les zones envahies, afin d'une part de retracer l'histoire et les motivations de son introduction de par le monde, d'autre part de proposer des pratiques de gestion novatrices et durables. Pour cela, nous avons été amenés à reparcourir les représentations et usages de la plante en zones d'origine comme en zones envahies. Les données historiques et contemporaines ont été recueillies par des recherches bibliographiques et documentaires. Nous avons également effectué un focus sur une zone d'origine (la Bretagne), et une zone envahie (l'île de La Réunion), à l'aide d'enquêtes par entretiens. Nous avons ainsi pu retracer le panorama des usages agricoles des ajoncs, les motivations de son introduction dans l'empire colonial européen, la perte progressive de ces usages, et les techniques contemporaines de contrôle. Nous avons également montré que les usages traditionnels de la plante et ses vertus demeurent connus dans la zone d'origine : les agriculteurs témoignent d'un intérêt pour tenter de recycler ses qualités fourragères, et les partenaires institutionnels et industriels pour en faire une ressource commercialisable (combustible, fourrage, fertilisant). On observe également des essais pour des innovations de gestion, dans les espaces naturels, comme dans les espaces agricoles. Ces travaux suggèrent des innovations possibles, ainsi que leurs limites, pour les zones envahies.

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE DETAILLÉE

keyboard_arrow_right Titre : Evolution des usages des ajoncs dans les zones d'origine et envahies : quels impacts sur la dynamique et la gestion ?
keyboard_arrow_right Type de documentation : Articles
keyboard_arrow_right Auteur(s) personne(s) : Darrot Catherine, Hornoy Benjamin, Udo Nathalie, Atlan Anne
keyboard_arrow_right Date de publication : 20 janvier 2015
keyboard_arrow_right Nombre de pages : 23p
keyboard_arrow_right Editeur(s) : HAL CCSD
keyboard_arrow_right Tags thématiques : évolution historique, trachéophyte, utilisation des ressources, ressource végétale, introduction d'espèces végétales, plante fourragère
keyboard_arrow_right Mots-clés libres : Ajonc/écologie historique/espèce invasive/expansion géographique/sage des sols/usages agricoles
keyboard_arrow_right Langue : Français

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

1

lecteur recommande cet article

perm_identity

3 vues

Je recommande

1

lecteur recommande cet article

Partager :