Dernière mise à jour le : 17 septembre 2021

Évaluer l'empreinte environnementale d'un.e habitant.e avec OEB_Empreinte

Les externalités environnementales liées à une région ne s'arrêtent pas aux frontières de son territoire. Les indicateurs d'empreinte qui visent à diagnostiquer les impacts d'un territoire, y compris à l'étranger, deviennent de plus en plus plébiscités. Ils font désormais partie intégrante de la stratégie de transition à l'échelle nationale, notamment dans le cadre de la SNBC2 (Stratégie nationale Bas-Carbone). L'Observatoire de l'environnement en Bretagne a développé une méthode de calcul de l'empreinte environnementale de la consommation d'un Breton. Des résultats d'empreinte peuvent également être obtenus pour les autres régions françaises. L'empreinte permet une juste appropriation des pressions anthropiques exercées par les habitants des régions françaises sur l'environnement au sens large : gaz à effet de serre, eau, matières, biomasse, usage des terres, minerais, énergie, polluants.

OEB_Empreinte

OEB_Empreinte est une méthode et un répertoire de calcul qui permettent de modéliser la façon dont l'économie mondiale impacte l'environnement lorsqu'elle répond à la consommation d'un habitant d'une des régions françaises. La méthode est fondée sur l'utilisation d'un modèle multirégional entrées-sorties (MRIO pour multi-regional input-output model) permettant d'exprimer les externalités environnementales liées à des activités économiques en fonction de données de consommations finales. Les externalités environnementales mesurées ont deux caractéristiques principales :

  • Elles sont attribuées au destinataire final des biens produits (un Breton ou un habitant d'une des autres régions françaises).
  • Elles correspondent aux impacts ayant lieu sur toute la chaîne de valeur de la production des biens ou services. Ces externalités sont comptabilisées dans le pays où elles ont effectivement lieu.

Régionalisation d'un calcul national

Aucun MRIO n'est disponible pour une région française, c'est donc d'abord l'empreinte des Français qui est calculée. Elle est ensuite régionalisée au moyen de données Insee (budget des familles, données sur les valeurs ajoutées et populations régionales). Des données d'inventaires sur les impacts directs des ménages, comme les émissions associées aux combustions dans le logement ou dans les véhicules particuliers, sont ensuite ajoutées au calcul. Ces données d'inventaire sont introduites dans le calcul par l'observatoire régional (l'OEB pour la Bretagne).

OEB_Empreinte permet de réaliser le calcul d'un bout à l'autre pour toutes les régions françaises et est utilisé au sein du réseau des Agences régionales de l'énergie et de l'environnement (RARE) qui travaillent en collaboration sur ce sujet.

 

Actualités

L'OEB a présenté la méthode lors des Assises européennes de la transition énergétique 2021 à Dunkerque. 12 des 13 régions françaises ont été formées au calcul avec OEB_Empreinte lors de deux sessions de deux jours de formation.

Le principe de calcul de l'empreinte est le même que celui utilisée par le Haut Conseil pour le Climat dans son rapport sur la maîtrise de l'empreinte carbone, ainsi que celui de l'Office français de la conjoncture économique utilisé pour étudier l'impact sur les ménages d'une taxe carbone aux frontières. Bien que légèrement différent du calcul du SDES, les résultats issus d'OEB_Empreinte sont très proches et restent donc comparables.

 

Une méthodologie transférée aux autres régions

Une datavisualisation des résultats est disponible pour l'empreinte de la consommation des Bretons pour quelques impacts environnementaux (GES, énergie, eau, etc.).

Pour les membres du réseau des Agences régionales de l'énergie et de l'environnement (RARE) souhaitant calculer l'empreinte dans leur région un transfert méthodologique est en place et fait suite à la formation des agences par l'Observatoire de l'environnement en Bretagne. Le calcul se fait entièrement à l'aide du répertoire OEB_Empreinte.

 

 

Caractéristiques et mises à jour

OEB_Empreinte v1.2 (version actuelle) :

- Données Insee : Budget des familles 2011 et 2017. Données sur les populations et valeurs ajoutées régionales jusque 2015. MRIO : exiobase v3.7, pxp, année 2018.
- Mode de calcul de l'équivalent CO2 : GWP100, IPCC AR5 (PRG à 100 ans utilisés issu du rapport AR5 du GIEC).
- GES inclus dans l'empreinte carbone : CO2, CH4, N2O, PFC, SF6, HFC. Combustion et non combustion.

Mises à jour

Le calcul évolue régulièrement. Ainsi, en Bretagne, un passage vers OEB_Empreinte v1.3 incluant des données plus récentes est prévu d'ici décembre 2021, ce qui changera légèrement les valeurs des articles et datavisualisations qui seront eux aussi mis à jour.

 

 

Accéder aux données

Un article d'analyse sur l'empreinte carbone d'un.e Breton.ne.

Une datavisualisation sur l'empreinte environnementale d'un Breton.

Un jeu de données sur l'empreinte carbone, matière, énergie et eau d'un Breton.

 

 

 

Qui contacter ?

Pierre d'Arrentières

Chargé de mission Empreinte environnementale

  pierre.darrentieres[@]bretagne-environnement.fr

 

Organisme Associé
Je recommande

2

lecteurs recommandent cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

2

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

169 vues

Contenus associés

Choix de la rédaction

Empreinte environnementale des breton.nes : carbone, eau, matière, énergie

Dans de nombreux cas de figure, les indicateurs environnementaux disponibles mesurent la pression exercée par les activités humaines à l’intérieur des frontières géographiques d’un territoire cible sans prendre en compte les impacts du territoire à l’étranger. C’est, à titre d’exemple, le cas pour les bilans territoriaux d’émissions de gaz à effet de serre réalisés dans le cadre des obligations réglementaire actuelles imposées aux collectivités locales pour les PCAET.

L’empreinte de la consommation est un indicateur qui permet d’estimer l’impact environnemental des biens et services consommés sur un territoire et à les imputer aux habitants de ce territoire. Au-delà de l’indicateur et du résultat, l’empreinte est donc une méthode complémentaire, qui mesure selon une nouvelle perspective, les pressions anthropiques exercées sur l’environnement et les ressources naturelles à l’échelle mondiale.

La datavisualisation ci-dessous compile les résultats des calculs d’empreintes environnementales pour la Région Bretagne. Ils sont estimés à partir de la méthode "Empreintes Environnementales Régionalisées" mise au point par l'Observatoire de l'environnement en Bretagne (OEB). Cette méthode utilise le modèle entrées-sorties multirégional (MRIO pour Multi Regional Input Output model) EXIOBASE développée par des scientifiques des sciences économiques et de l’écologie industrielle à partir des données du commerce international.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page