Dernière mise à jour le : 28 novembre 2011

Estimation des hauts niveaux d'eau à la côte, application aux sites Adaptalitt de Guissény et de Gâvres.

DESCRIPTION

Dans l'optique de la cartographie de l'aléa, l'estimation des niveaux d'eau extrêmes à la côte, actuels et futurs, est un aspect essentiel de l'étude des risques côtiers. Cette présentation a pour objet de faire le point sur les hauteurs d'eau maximales utilisées pour construire les cartes de submersion (atlas). La cote maximale que peut atteindre l'eau de mer à la côte est en effet un paramètre essentiel lorsqu'il s'agit d'estimer l'aléa submersion (franchissement, débordement) et érosion (recul du trait de côte, brèches...). Cette hauteur exceptionnelle permet, par exemple, de dimensionner les ouvrages de protection contre la mer et, associée à une topographie fine, de repérer les secteurs du trait de côte propices aux franchissements et les zones basses susceptibles d'être submergées ponctuellement. Mais l'estimation de ce niveau maximum pose de nombreux problèmes méthodologiques liés à la dynamique marine créant une extrême variabilité spatiale et temporelle des hauteurs d'eau.

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE DETAILLÉE

keyboard_arrow_right Titre : Estimation des hauts niveaux d'eau à la côte, application aux sites Adaptalitt de Guissény et de Gâvres.
keyboard_arrow_right Type de documentation : Actes de colloque/congrès
keyboard_arrow_right Auteur(s) personne(s) : Hénaff A., David Laurence, Meur-Ferec Catherine
keyboard_arrow_right Date de publication : 28 novembre 2011
keyboard_arrow_right Editeur(s) : s. n.
keyboard_arrow_right Tags thématiques : risque naturel
keyboard_arrow_right Langue : Français
keyboard_arrow_right Collection : Séminaire Adaptalitt

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

0

lecteur recommande cet article

perm_identity

9 vues

Je recommande

0

lecteur recommande cet article

Partager :