Dernière mise à jour le : 8 juillet 2016

Energies renouvelables éoliennes et concertation : comparaisons de deux projets aux résultats contrastés

DESCRIPTION

La concertation est instituée à différents niveaux des projets complexes afin de contribuer à une meilleure acceptation sociale des changements induits. Alors qu'elles se développent et se professionnalisent en France, on assiste aussi à des mouvements de contestations des démarches de concertation lorsqu'elles sont vécues comme des approches formelles ne prenant pas en compte le vécu et les besoins des parties prenantes. L'émergence des projets éoliens a suscité un mélange de curiosité et de peurs renouvelant les habituelles réactions de type « nimby » (rejet de ce qui est proche de soi), et mettant en lumière des oppositions plus profondes de type « banana » (rejet complet de tout). L'éolien en milieu marin suscite en effet des préoccupations autour d'un écosystème fragile et d'enjeux économiques particuliers et généraux. A partir de la littérature existante, la comparaison de deux études de cas contrastées nous permet d'étudier l'impact et les processus d'une concertation qui devient en partie négociation. L'enjeu principal de la communication est d'interroger les passerelles et frontières entre la concertation et la négociation, en particulier dans un contexte où une concertation formelle n'est pas suffisante mais où il n'est pas socialement admissible de poser un contexte de négociation. A la frontière entre les pratiques et les cadres théoriques de la négociation et de la concertation, il s'agit d'en repérer les contingences, processus et limites alors même que beaucoup de chercheurs et parties-prenantes pointent les limites de la concertation.

© extrait du document :
"[...] Le site de Saint-Brieuc, remporté par le consortium « Ailes Marines SAS », faisait partie du premier appel d’offres national « éolien en mer » lancé le 11 juillet 2011. Il comprenait 5 zones (Le Tréport, Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire) et l’objectif du gouvernement était de franchir une première étape vers les 6 000 MW d’éolien en mer et d’énergies marines à horizon 2020 inscrits au Grenelle de l’environnement. [...]"

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE DETAILLÉE

keyboard_arrow_right Titre : Energies renouvelables éoliennes et concertation : comparaisons de deux projets aux résultats contrastés
keyboard_arrow_right Type de documentation : Actes de colloque/congrès
keyboard_arrow_right Auteur(s) personne(s) : Stimec Arnaud, Chevrel Anne
keyboard_arrow_right Date de publication : 8 juillet 2016
keyboard_arrow_right Nombre de pages : 16p
keyboard_arrow_right Editeur(s) : Réseau international de recherche sur les organisations et le développement durable (RIODD)
keyboard_arrow_right Tags thématiques : projet, énergie éolienne, représentation sociale
keyboard_arrow_right Mots-clés libres : concertation/énergie renouvelables/éoliennes/négociation/parties prenantes
keyboard_arrow_right Langue : Français
keyboard_arrow_right Collection : Congrès annuel

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

0

lecteur recommande cet article

perm_identity

9 vues

Je recommande

0

lecteur recommande cet article

Partager :