Dernière mise à jour le : 20 juin 1956

Acclimatation du clam (Venus mercenaria L.) en Bretagne

DESCRIPTION

D'importantes quantités de clams (Venus mercenaria L.) en provenance des Etats-Unis d'Amérique furent introduites en Bretagne à partir de 1930. Interrompues en 1940, les importations ne reprirent qu'en 1954. Les coquillages, destinés à être immédiatement livrés à la consommation, ne firent, en général, qu'un bref séjour dans les claires ou sur les parcs des rivières du Belon ou d'Etel, de Pénerf ou du Golfe où ils étaient entreposés. Quelques individus, cependant, échappèrent aux pêches répétées et demeurèrent enfouis, de longues années, à l'endroit même où ils avaient été semés. LAMBERT (1949) a rapporté comment nous avions découvert, sur une concession de la rivière d'Etel des clams âgés d'environ vingt ans, dont le propriétaire ignorait l'existence. Dans les claires du Golfe du Morbihan et de Pénerf, on trouve encore des mollusques déposés là avant 1940 : leur taille est remarquable et dépasse 10 à 14 cm, leur poids atteint 350 et 500 g. En 1947, un clam, vieux de quinze ans et mesurant perpendiculairement à la charnière, 10 cm, était trouvé parmi le sable que des bateaux chargeaient dans la partie amont de la rivière du Bono, affluent de la rivière d'Auray et comme elle, centre ostréicole important. En 1954 et 1955, un certain nombre de ces coquillages était dragué au même endroit et trois clams étaient pêchés sur la partie haute du banc du Plessis, l'un des principaux gisements d'huîtres plates (Ostrea edulis L.) de la rivière d'Auray. La découverte de ces échantillons de Venus mercenaria L. en des points où il n'en avait jamais été semé permettait de croire que le clam avait pu s'y établir naturellement et qu'il était susceptible de se reproduire dans les eaux bretonnes, contrairement aux opinions émises jusqu'alors. Au cours de nos recherches sur le littoral sud de la Bretagne, nous constations la présence de jeunes individus dans une claire à huîtres à Pénerf, puis sur la rive gauche de la Vilaine, en aval du port de Tréhiguier ; près de Pen-Bé, enfin, dans le Traict de Mesquer. Nos propections en rivière du Bono aboutissaient en novembre 1955 à la localisation d'un petit gisement de clams dont 7 exemplaires furent pêchés par nos soins. [OCR NON CONTRÔLE]

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE DETAILLÉE

keyboard_arrow_right Titre : Acclimatation du clam (Venus mercenaria L.) en Bretagne
keyboard_arrow_right Type de documentation : Articles
keyboard_arrow_right Auteur(s) personne(s) : Marteil Louis
keyboard_arrow_right Date de publication : 20 juin 1956
keyboard_arrow_right Nombre de pages : 4p.
keyboard_arrow_right Editeur(s) : Institut scientifique et technique des pêches maritimes (ISTPM)
keyboard_arrow_right Tags thématiques : espèce exotique, coquillage
keyboard_arrow_right Mots-clés libres : espèce invasive
keyboard_arrow_right Langue : Français
keyboard_arrow_right Collection : Revue des Travaux de l'Institut des Pêches Maritimes

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

0

lecteur recommande cet article

perm_identity

3 vues

Je recommande

0

lecteur recommande cet article

Partager :