Dernière mise à jour le : 13 juin 2019

82 communes bretonnes ont au moins 1 site géologique remarquable

Roches, minéraux, fossiles, paysages… sont les témoins de l’histoire géologique du massif armoricain. Les plus remarquables sont recensés dans l’inventaire régional du patrimoine géologique qui évalue leur valeur patrimoniale et estime les besoins de protection.

patrimoine-geologique-bretagne-infographie

L’inventaire régional du patrimoine géologique (IRPG) de la Bretagne recense 199 objets géologiques remarquables choisis pour leur intérêt scientifique, historique, pédagogique ou esthétique. Plus de 80 % des objets de l’IRPG sont accessibles facilement et 60 % ont un intérêt pédagogique fort à très fort. Si on sait les interpréter, ces objets nous racontent l’histoire géologique de la région, une histoire très ancienne et qui met en jeu des forces naturelles titanesques. Plusieurs chaînes de montagnes se sont ainsi succédé et ont disparu, accompagnées d’ouvertures et de fermetures d’océans, de manifestations volcaniques et de variations considérables du niveau marin ou du climat.

 

Près de 2 milliards d’années. C’est près de la moitié de la l’âge de la Terre et l’âge de la plus vieille formation géologique connue en Bretagne… qui est aussi la plus ancienne en France et en Europe continentale.

 

Un patrimoine à protéger

Même si la majorité des objets géologiques de l'IRPG en Bretagne sont en bon état général, ils peuvent être menacés par des phénomènes naturels tels que l’érosion, la végétation, etc. (6,5 % des sites de l’IRPG sont concernés en Bretagne) et par des dégradations humaines tels que remblais, décharge, pillage (7 % de sites de l’IRPG). Par exemple, roches, minéraux et fossiles ont une dimension esthétique qui peuvent attiser les convoitises. La création de la réserve naturelle nationale François Le Bail de Groix en 1982 a ainsi permis d’arrêter le pillage minéralogique des secteurs les plus remarquables de l’île. Aujourd’hui, 15 % des sites de l’IRPG sont protégés spécifiquement pour leur dimension géologique.

 

Auteurs : Emmanuèle Savelli (OEB)
Collaborateurs : Max Jonin (SGMB), François Siorat (OEB)
Organisme Associé
Je recommande

16

lecteurs recommandent cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

16

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

667 vues

Contenus associés

Choix de la rédaction

Bulletin de la Société géologique et minéralogique de Bretagne n°19

Sommaire du numéro 19 : - Le Dévonien supérieur de l'anse du Zorn et de la Pointe du Moulin de Rostellec en Crozon (Finistère) (P. Morzadec & Y. Plusquellec) - Nature et provenance des pierres mises en œuvre lors de l'aménagement du Blavet (L. Chauris) - L’évêque de Coutances pouvait-il réellement se rendre à pied sec sur Jersey pendant le Moyen-Âge ? Confrontation entre les données géologiques, géophysiques et la tradition vernaculaire (J.-P. Lefort, P. Chamlbers, G. Danukalova) - La redécouverte du gisement de plomb de Plélauff (Côtes-d'Armor). Du mythe à la réalité ? (Y. Lulzac) - Un curieux présumé spongiaire Hexactinellide dans la Formation de Porsguen, Famennien de la rade de Brest (Massif armoricain) (J. Pickett & Y. Plusquellec) - Le domaine de Coatilès en Taulé (Finistère), reflet d'un remarquable polylithisme (L. Chauris & H. Bodilis) - Le tramway de Brest, un environnement minéral élaboré (M. Jonin & C. Puissant) - Éboulement dans les falaises du Veryac’h, Réserve naturelle régionale (RNR) des sites géologiques de la presqu’île de Crozon. Fouilles géologiques de sauvegarde (S. Coat & M. Vidal) - Notes de lecture

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page