Dernière mise à jour le : 16 août 2019

Risque de disparition des espèces en Bretagne

Cet indicateur participe à l'évaluation des conséquences globales des pressions sur l'état de santé des espèces et des milieux en Bretagne.

Que calcule cet indicateur ?

Le nombre d’espèces menacées de disparition à court terme de Bretagne (Listes rouges régionales), rapporté au nombre d’espèces à l’évaluation connue.

 

Résultat

En l'état des connaissances en 2019, 20,9 % des espèces évaluées et au statut connu (339/1624) sont menacées de disparition à court terme en Bretagne, 8,7 % sont quasi menacées et 70,4 % sont peu concernées.

 

Méthode et données

L’évaluation des espèces avec la méthode Liste rouge régionale permet d’apprécier le risque de disparition à court terme avec une gradation à 6 niveaux (RE éteinte régionalement, CR En danger critique, EN En danger, VU Vulnérable, NT Quasi menacée, LC Peu concernée). Ce risque de disparition est une des mesures de l’état de santé des espèces.
En moyenne 21 % des espèces évaluées sont menacées, mais avec de grandes disparités selon les groupes.
Les reptiles, les oiseaux, à la fois nicheurs et migrateurs, et les papillons de jours dépassent 20 % d’espèces menacées.
Deux cas sont particuliers avec 100 % d’espèces menacées. Ce sont les mammifères marins et les décapodes d’eau douce, deux groupes pour lesquels très peu d’espèces sont évaluables (respectivement 10 et 2) et encore moins ont un statut connu (respectivement 3 et 1), en l’occurrence un statut menacé.
La proportion pour les espèces bretonnes est quasi identique au chiffre national pour la métropole.

  • Méthode

La méthode standardisée de l’UICN a été appliquée conformément au guide méthodologique (UICN France, 2011. Guide pratique pour la réalisation de Listes rouges régionales des espèces menacées – Méthodologie de l’UICN et démarches d’élaboration. Paris, France. 56 p.).
Les espèces non évaluées parmi les groupes pris en compte sont des espèces introduites, accidentelles ou marginales.
Pour les oiseaux, 605 occurrences de nom sont utilisées correspondant à 448 espèces bretonnes distinctes. Certains noms sont en doublon par le fait que l’espèce est évaluée en tant que nicheuse et en tant que migratrice. Le bilan est de 202 noms en espèces nicheuses et 403 en migratrices. Les odonates, évalués en 2019, ont été pris en compte.
La proportion d’espèces menacées est le rapport des catégories RE + CR + EN + VU / RE + CR + EN + VU + NT + LC (RE éteinte régionalement, CR En danger critique, EN En danger, VU Vulnérable, NT Quasi menacée, LC Peu concernée).
Source méthodologique : SIORAT F. (coord.) 2015. Méthodes de hiérarchisations. Listes rouges et responsabilité biologique régionales. GIP Bretagne environnement, 15 p. SIORAT F. (coord.) 2017. Méthodes de hiérarchisations. Etat de conservation régional. GIP Bretagne environnement, 10 p.
La robustesse de l’indicateur est liée à la qualité des données concernant la dynamique des populations.
Sur 1 711 espèces évaluées, 223 sont classées en catégorie « DD » données insuffisantes.

  • Données

Accédez aux données :

Evaluation des espèces en listes rouges régionales en Bretagne

  • Pour aller plus loin

Méthodes listes rouges régionales et responsabilité biologique de la Bretagne

Résultat national, dans le cadre du projet national piloté par l’ONB :
Proportion d'espèces en catégories éteintes ou menacées dans les listes rouges UICN-MNHN pour la France métropolitaine et ultramarine par rapport au nombre total d'espèces évaluées (pour les groupes évalués dans leur totalité) = 31 % au 1er mai 2017 pour la France métropolitaine et ultramarine et 22 % pour la France métropolitaine.

  • Chaine de production

Récolte des observations (essentiellement entre 2000 et 2010) par les associations et organismes naturalistes de Bretagne.
Calcul, mise en forme : OEB juillet 2018, MAJ août 2019.
Les informations Listes rouges régionales ont été produites lors d’un travail régional collectif animé par l’OEB et validé en juin 2015 par le CSRPN.
Principal-e contributeur-trice à l’émergence de l’indicateur : M. Hardegen (CBN Brest).

Auteurs : François Siorat (OEB), Marion Hardegen (CBN Brest)
Je recommande

26

lecteurs recommandent cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

26

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

648 vues

Contenus associés

Choix de la rédaction

Évaluer le patrimoine naturel en Bretagne avec un jeu d'indicateurs

Ce jeu d'indicateurs est un outil d'aide à la décision permettant de contextualiser les enjeux pour suivre l'évolution du patrimoine naturel et des paysages en Bretagne à l'échelle régionale, orienter des politiques publiques, apporter aux territoires une mise en perspective de leur patrimoine naturel et de leurs paysages par rapport au contexte régional. Coordonnés et animés par l'OEB, plus d'une cinquantaine d'acteurs régionaux ont déjà permis l'élaboration collective d'une quarantaine d'indicateurs et un travail est en cours sur les prochaines thématiques à couvrir.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page