Dernière mise à jour le : 16 janvier 2020

Un réseau d'observatoires photographiques du paysage en Bretagne

L’Observatoire de l’Environnement en Bretagne accompagne les institutions bretonnes dans la conception et l’exploitation des Observatoires photographiques du paysage (OPP). Ce travail collaboratif a pour but de saisir les évolutions des paysages bretons.

 

25 Observatoires Photographiques du Paysage (OPP) en Bretagne en 2019

En 2019, 25 OPP sont en cours ou en projet en Bretagne. 14 d’entre eux alimentent la POPP-Breizh. Cette plateforme informatique donne alors accès aux 483 séries photographiques de paysages bretons.

observatoires-photographiques-paysages-bretagne-2019

A quoi servent les observatoires photographiques du paysage ?

Les OPP ont pour objectif de reconstituer les dynamiques paysagères passées au moyen de la reconduction photographique. Ce sont des outils de suivi des évolutions du paysage et de mesure des impacts des politiques publiques. Ils s’accompagnent d’une dimension sensible et participative qui permet de co-construire avec les habitants une mémoire collective de chaque territoire.

 

Concevoir les OPP en Bretagne

À l’initiative d’une institution volontaire publique ou privée (les Parcs Naturels Régionaux du Golfe du Morbihan et d’Armorique, Eiffage, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Côtes d’Armor, la Direction de la Terre et de la Mer du Finistère, la réserve nationale des Sept-Îles, etc.), l’Observatoire photographique du paysage est le fruit des réflexions du comité de pilotage composé d’élus, de services déconcentrés de l’État, de professionnels et d’associations.
Après avoir sélectionné les problématiques paysagères actuelles et à venir sur le territoire donné, le comité mandate un photographe (professionnel ou non) afin de réaliser la « campagne mitraillette ». Cette dernière consiste à effectuer des prises de vue en grand nombre qui correspondent aux problématiques définies en amont. Le travail de terrain peut être accompagné de récolte de photographies anciennes (PETR du Pays de Saint-Brieuc, Écomusée de Saint-Dégan).

opp-ecomusee-pays-saint-deguan

 

Le comité de pilotage choisit ensuite, dans ce corpus, un ensemble de points de vue qui sera re-photographié à des intervalles de temps réguliers (tous les ans, tous les deux ans, etc.) selon un protocole de reconduction rigoureux. Pour exemple, le Grand Site Caps d’Erquy-Fréhel reconduit 92 points de vue tous les ans.

 

 

 

Quelles exploitations pour les OPP bretons ?

Il existe actuellement 25 OPP en cours ou en projet en Bretagne. Certains d’entre eux impliquent aussi les habitants dans la création du fonds photographique comme le font l’Université du Temps Libre et le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine. Parce que le corpus est de plus en plus abondant, l’État, la Région et le laboratoire ESO-Rennes se lancent à partir de 2011 dans la création d’une plateforme informatique pour faciliter l’exploitation des séries photographiques. Co-construire avec une cinquantaine de partenaires, la POPP-Breizh est aujourd’hui administrée par l’OEB. Aussi dans le cadre de ses missions, l’OEB organise des journées auprès des acteurs bretons autour des OPP.

 

Des expérimentations en Bretagne

Dans le cadre de l'atelier "valorisation des OPP" qui a eu lieu au mois de janvier 2020, plusieurs expérimentations ont été présentées par les porteurs d'OPP bretons. Pour exemple, le PETR du Pays de Saint-Brieuc a travaillé sur la gestion intégrée de la zone cotière sur le modèle du PNR du Golfe du Morbihan. Le phénomène de la marée a été rephotographié tous les 15 minutes de 8h30 à 21h00. Une vidéo a été réalisée.

Autre exemple, le CAUE des Côtes d'Armor et GwinZegal ont porté un projet commun intitulé "Le langage silencieux, reconduction photographique, Pierre Liebaert". Lors d'un atelier-résidence, des reconductions photographiques ont réalisé avec 12 stagiaires-adultes engagés dans la formation «POP FLE» (Prestation d’Orientation Professionnelle - Français Langue Etrangère) au CLPS de Saint-Brieuc.Se basant sur d’anciennes cartes postales, les apprenants ont réalisé de nouveaux clichés en s’attachant à reproduire les vues le plus fidèlement possible. La juxtaposition des deux clichés permet de voir l’évolution de certains lieux emblématiques de la ville de Saint-Brieuc. Ce travail questionne en arrière-plan la place accordée aux citadins dans l’espace public. 

 

Les actualités du projet

 

RENCONTRES À VENIR

18 et 19 juin 2020 à Vannes: "Il était une fois dans l'ouest, les OPP bretons"
Le programme est bientôt disponible. 

9 avril 2020 (10h-12h30) : Réunion sur l'organisation de l'évènement "Il était une fois dans l'ouest, les OPP bretons"

Date à définir (10h-12h30 à l'OEB) : Groupe de travail sur l'extraction des données de la POPP-Breizh (thésaurus et type de changement)

 


RENCONTRES PASSÉES

Atelier "Valorisation des OPP" et organisation de l'évènement "il était une fois dans l'ouest, les OPP bretons'" [09/01/2020]

Voir : le support de la journée d'atelier

Voir  : le compte-rendu

 


POPP-BREIZH

Nouvelle adhésion à la POPP-Breizh : Grand Site Gâvres-Quiberon 

Evolution majeure de la POPP-Breizh 2020 : l'OEB, en collaboration avec GeoFit, travaille à une éventuelle refonte de l'outil afin de le rendre plus rapide et plus ergonomique. 

 

 

Pôle paysages 

Caroline Guittet, Cheffe de projet du pôle paysages de l'OEB

  caroline.guittet[@]bretagne-environnement.fr

  02 99 35 84 86

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

1

lecteur recommande cet article

perm_identity

73 vues

Je recommande

1

lecteur recommande cet article

Partager :