Dernière mise à jour le : 25 octobre 2016

Le service de prévision des crues « Vilaine et côtiers bretons »

Le service de prévision des crues « Vilaine et côtiers bretons » surveille 15 tronçons de cours d’eau avec de forts enjeux en matière de risque d’inondation. Michel Bueno-Ravel, responsable de ce service nous explique comment les prévisions sont établies et quelles informations sont diffusées au public.

À quoi sert la prévision des crues ?

Elle permet d’informer le public et les acteurs de la gestion de crise du niveau de risque de crues survenant sur les tronçons surveillés par l’État. Cette information se fait par le biais de la vigilance Crues, destinée aux pouvoirs publics chargés de la sécurité civile (préfets et maires) qui déclenchent l’alerte lorsque cela est nécessaire et mobilisent les moyens de secours. Il n’y a pas de lien systématique entre la vigilance et l’alerte. La vigilance permet d’anticiper la crise, et donc de gérer l’alerte dans de bonnes conditions, autant pour ce qui concerne les autorités que le public.

 

Comment fonctionne la vigilance Crues ?

Elle est fondée sur les mêmes principes que les vigilances météorologiques produites par Météo-France. Elle se fait grâce à l’affectation d’une couleur de vigilance pour chaque tronçon surveillé : vert, jaune, orange ou rouge selon le niveau de vigilance nécessaire pour faire face aux dangers liés aux inondations susceptibles de se produire dans les 24 heures à venir. À partir du niveau jaune de vigilance, ils comprennent des précisions et des informations sur les évolutions prévues. L’actualisation des bulletins peut être plus fréquente si la situation hydrométrique et météorologique le justifie.

 

Les bulletins de vigilance sont émis au minimum 2 fois par jour à 10 h et à 16 h sur le site www.vigicrues.gouv.fr.

 

 

Mieux comprendre

L'Observatoire de l'environnement en Bretagne a réalisé en 2016 un dossier de vulgarisation décrivant la diversité des types d'inondation dans la région, leurs origines et leurs impacts ainsi que les moyens mis en oeuvre pour les prévenir. Ce dossier est né d'une collaboration avec des experts scientifiques et techniques de la la Dreal Bretagne, de l'Onema, du BGRM, de Météo France, du Cerema et de l'unité de recherche « Espace et sociétés ».

 

 

Quel est le rôle du service de prévision des crues « Vilaine et côtiers bretons » ?

Nous travaillons en collaboration avec le service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations (Schapi), chargé d’émettre la vigilance Crues au niveau national. Le Schapi est rattaché à la direction générale de la Prévention des risques du ministère de l’Environnement. Il collabore avec les 19 services de prévision des crues régionaux, comme le nôtre.

En Bretagne, c’est la Dreal Bretagne qui accueille le service de prévision des crues « Vilaine et côtiers bretons ». Ce dernier, composé de six prévisionnistes, s’appuie sur des équipes de maintenance et d’hydrométrie, chargées du bon fonctionnement des stations de mesures ainsi que de la validité des mesures. Le service réalise des prévisions puis transmet un bulletin de vigilance régional au Schapi. Celui-ci valide les données et coordonne l’information pour établir le bulletin de vigilance Crues national.

 

carte_reseau_surveillance_crues

 

Quels sont les cours d’eau surveillés en Bretagne ?

Nous surveillons 15 tronçons de cours d’eau en Bretagne avec des enjeux significatifs du point de vue du risque d’inondation [1]. L’ensemble de ces tronçons concerne 54 % des Bretons vivant en zone inondable.

Comment procédez-vous pour établir vos prévisions ?

Les niveaux d’eau et les débits des cours d’eau sont observés en temps réel sur 90 stations de mesure. Ces stations récupèrent, à l’aide de capteurs immergés dans l’eau, des données qui sont ensuite télétransmises de manière automatique. Ces données de hauteur d’eau « en temps réel » sont visibles sur le site vigicrues.gouv.fr, ainsi que leurs variations au cours des derniers jours et des dernières heures. Nous les utilisons pour réaliser nos modélisations en les complétant avec des données météorologiques (pluie, vent, niveau marin, coefficients de marée, etc.) et des données d’exploitation des ouvrages hydrauliques, dont les barrages.

[1] Le périmètre d’intervention du service de prévision des crues « Vilaine et côtiers bretons » est défini dans le règlement d’information relatif aux crues disponible sur le site www.vigicrues.gouv.fr.

 

Qui contacter ?

Michel Bueno-Ravel, Dreal Bretagne : Tél. 02 90 08 58 82 - Courriel

Auteurs : Emmanuèle Savelli (OEB)
Collaborateurs : Michel Bueno-Ravel (Dreal Bretagne)

Contenus associés

Choix de la rédaction

Trois territoires en Bretagne présentent un risque important d'inondation

Chaque année, des communes bretonnes sont déclarées en état de catastrophe naturelle, le plus souvent suite à une inondation. Certains territoires sont plus touchés que d'autres. Pourtant, la région n'est pas la plus exposée en France.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

8

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

86 vues

Je recommande

8

lecteurs recommandent cet article

Partager :