Dernière mise à jour le : 1 mai 2019

Matières azotées dans les cours d'eau bretons

Les matières azotées sont issues principalement des rejets domestiques et industriels, ainsi qu'agricoles (élevage -déjections animales, eaux de lavage, etc. - et lessivage des sols lors d’épisodes pluvieux). Elles contribuent au développement d’algues et de végétaux dans les eaux superficielles et peuvent être toxiques pour les écosystèmes en particulier pour la faune piscicole.

L'ammonium, le nitrite et le nitrate sont retenus pour la caractérisation de l’état des masses d’eau, en application de la directive cadre sur l’eau (éléments de qualité physico chimique – nutriments). Selon la directive cadre sur l’eau (DCE), les éléments physico-chimiques généraux interviennent essentiellement comme facteurs explicatifs des conditions biologiques. Pour la classe d'état « bon » et les classes inférieures, les valeurs-seuils de ces éléments physico-chimiques doivent être fixées de manière à respecter les limites de classes établies pour les éléments biologiques. En outre, pour la classe d'état « bon », elles doivent être fixées de manière à permettre le bon fonctionnement de l’écosystème.
Les règles d'évaluation pour ces paramètres sont décrites dans le Guide technique - Evaluation de l’état des eaux douces de surface de métropole.

Les indicateurs ci-dessous proposent une analyse interactive des données relatives aux suivis des matières azotées en eau de surface, à différentes échelles géographiques. Les différents éléments graphiques proposent des informations complémentaires lors de survol avec la souris (info bulle) ou des zones cliquables qui permettent d'affiner les résultats proposés.

Ammonium

L'ammonium (NH4+) est le principal indicateur chimique de pollution directe (rejet). Le phénomène de nitrification transforme l'ammonium en nitrite et nitrate, entrainant un enrichissement du milieu en azote. L’ammonium est la forme ionisée de l’azote ammoniacal. Le passage de l'une à l'autre forme dépend du PH de l'eau. Lorsque l'eau est alcaline, l'ammonuim peut entrainer une lesions au niveau des branchies des poissons.

 

Nitrites

 Les nitrites proviennent principalement des rejets de stations d'épuration. Ils sont également le deuxième stade de la nitrification de l'ammonium. Les nitrites sont considérés comme toxiques pour les poissons car ils entrainent la dégradation de l’hémoglobine des globules rouges et donc leur asphyxie. Même en petite quantité les nitrites causent des stress chez les poissons, provoquant des problèmes respiratoires, affaiblissement, maladies, vulnérabilité, etc.

 

Nitrates

L’altération par les nitrates indique généralement des rejets directs urbains, industriels et agricoles par le biais du lessivage des sols lors d’épisodes pluvieux notamment. Cet apport excessif de nitrate dans les cours d'eau contribue fortement à l'eutrophisation des eaux douces de surface et au développement d'algues vertes et de phytoplancton sur le littoral.

 

Auteurs : Elodie Bardon (OEB)

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

1

lecteur recommande cet article

perm_identity

166 vues

Je recommande

1

lecteur recommande cet article

Partager :