Dernière mise à jour le : 7 mai 2019

114 500 km de haies bocagères en Bretagne... aux formes variées

La Bretagne est une des dernières terres françaises où l'on trouve du bocage dense. Ce paysage rural, reconnaissable à ses parcelles ceintes de talus, de haies ou de murets, est né des usages de la société paysanne.

type-bocage-bretagne-infographie

Des formes liées à un territoire et à son histoire

Parler du bocage breton, c'est en parler au pluriel car ses formes varient selon les territoires. Ici, il s'agit de haies émondées ou non (c'est-à-dire dont on taille régulièrement toutes les branches jusqu'à la tête pour les récolter) de chênes, châtaigniers, hêtres, frênes, noisetiers ou saules. Là, ce sont des haies avec ou sans talus. Ailleurs encore, il prend la forme de talus nus ou de murets. Enfin, la description de ce maillage polymorphe serait incomplète si on oubliait les mares, fossés, bosquets, affleurements rocheux, prairies naturelles, etc. liés aux paysages bocagers.

Il est intéressant de remarquer qu'un paysage bocager est toujours le fruit de spécificités locales. C'est ce qui explique la présence ou non de murets, la nature de ses essences forestières, la taille et la forme de ses mailles, etc. Ainsi sur le littoral, les murets sont fréquents et remplacent même souvent les haies. Tout simplement parce qu'ils résistent mieux au vent. D'ailleurs, plus on va vers l'ouest, plus les talus son hauts. On voit beaucoup de murets en zone légumières car l'ombre des arbres empêche les légumes de pousser et leur présence fait stagner l'air, accroissant de ce fait les risques de gelée au printemps.

 

Densite-bocagere-Bretagne

Dans certains endroits en Bretagne, les talus, les haies, les prairies permanentes – souvent humides – et les mares qui les accompagnaient ne sont plus qu’un souvenir. Entre 1996 et 2008, le bocage a reculé de près de 12 % [1]. Sous sa forme dense, il n’est désormais bien représenté qu’en Centre Bretagne.

[1] Résultats de l’enquête régionale sur les haies en 2008. 182 500 km de linéaire bocager en Bretagne. (Juin 2010) Agreste Bretagne. 4 p.

 

 

Mieux comprendre

Découvrez notre numéro de la collection " Les dossiers de l'environnement en Bretagne " sur le bocage breton, réalisé avec une quinzaine d'experts scientifiques et techniques de la région.

L'évolution du bocage de 1950 à nos jours

L'évolution du bocage vue du ciel

Auteurs : Emmanuèle Savelli (OEB)
Collaborateurs : Philippe Pointereau (Solagro), Jacques Baudry (Inra Rennes), Gildas Prévost et Nathalie Brac de la Perrière (Abibois), Marc le Treïs (Aile)
Je recommande

22

lecteurs recommandent cet article

Partager :

thumb_up
Je recommande

22

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

968 vues

Contenus associés

Choix de la rédaction

L'arbre : la grande variable des paysages ruraux bretons

Le bocage est une structure majeure des paysages agraires bretons. Il se décline depuis sa forme la plus dense jusqu’à des haies discontinue, du simple muret à la haie doublée de chemins creux, en passant par des tailles particulières des arbres lors de l’émondage.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page