Dernière mise à jour le : 2 juin 2016

Les chiffres clés de l’énergie en Bretagne (édition 2016)

DESCRIPTION

Cette brochure éditée par le GIP Bretagne environnement présente le bilan 2014 de l’énergie en Bretagne. Elle synthétise l’ensemble des données collectées auprès des institutions régionales, producteurs et distributeurs d’énergie, collectivités, associations et experts du domaine, après consolidation et traitement.L’année 2014 est marquée par une faible rigueur climatique pendant l’hiver : les températures relevées sont les plus élevées depuis un siècle en France. Par conséquent, la consommation d’énergie finale est en baisse en 2014, avec - 8,4 % à climat réel. Elle représente environ 4,3 % des consommations finales de la France métropolitaine (150,0 TWh en 2014 après correction climatique).Les produits pétroliers constituent toujours de loin la première énergie consommée devant l’électricité avec environ 49 % des consommations d’énergie finale. Leur part est cependant en baisse, avec - 9 points depuis 2000. 12 % de l’énergie consommée est d’origine renouvelable dont la majorité est produite localement. La Bretagne a produit 632 ktep d’énergie finale en 2014, ce qui représente une baisse de 2,5 % par rapport à 2013. Conjuguée à la diminution des consommations, cela entraîne tout de même une hausse du taux de couverture énergétique de la Bretagne, qui s’approche de près des 10 %, avec 9,9 % contre 6,1 % en 2000 et 11,4 % en 2013. Du fait de la progression des autres énergies, la part du bois sous forme de bûches et granulés dans la production régionale a baissé de 26 points depuis 2000, mais la bûche reste la première énergie produite en Bretagne (41 %).La Bretagne a livré 2,7 TWh au réseau électrique en 2014, c’est 7,7 % de mieux qu’en 2013 et cela représente 13,3 % de sa consommation électrique. L’éolien représente la majorité de cette production d’électricité avec 61 %.Enfin, la consommation d’énergie finale a occasionné l’émission de 14,3 Mt de CO2 en 2014 dont 88 % ont été émises en Bretagne. Ces émissions sont en baisse de 9,7 % par rapport à 2013, ce qui s’explique par la baisse de la consommation d’énergie. Le développement des énergies renouvelables (ENR) a permis d’éviter l’émission de 0,9 Mt de CO2 en substitution aux énergies fossiles, un résultat très proche de celui des années précédentes.

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE DETAILLÉE

keyboard_arrow_right Titre : Les chiffres clés de l’énergie en Bretagne (édition 2016)
keyboard_arrow_right Type de documentation : Bilans périodique
keyboard_arrow_right Auteur(s) organisme(s) : Observatoire de l'énergie et des gaz à effet de serre
keyboard_arrow_right Date de publication : 2 juin 2016
keyboard_arrow_right Tags thématiques : énergie, consommation d'énergie, gestion de l'énergie
keyboard_arrow_right N° de bulletin : 2016
keyboard_arrow_right Langue : Français
keyboard_arrow_right Collection : Les chiffres clés de l’énergie en Bretagne
keyboard_arrow_right Collection : Les chiffres clés de l'énergie en Bretagne
Organisme Associé

Contenus associés

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

0

lecteur recommande cet article

perm_identity

18 vues

Je recommande

0

lecteur recommande cet article

Partager :