Dernière mise à jour le : 22 août 2019

Du chauffage domestique à la chaufferie automatique : comment produit-on de l'énergie avec du bois en Bretagne ?

Le chauffage au bois est une énergie bien implantée en Bretagne auprès des particuliers ou des chaufferies collectives. C'est la première source d'énergie renouvelable produite dans la région.

Une forte consommation de bois de chauffage

Le chauffage domestique au bois est la première source d’énergie en Bretagne : plus d’un tiers de l’énergie produite est issue de la combustion de bûches ou de granulés de bois. Outre les 16 % des ménages bretons pour lesquels le bois est le mode de chauffage principal [1], près d’un quart des ménages utilisent également le bois comme chauffage d’appoint ou pour le plaisir [2]. Malgré un faible taux de boisement au regard de la moyenne nationale (13 % en Bretagne, au lieu de 29 % en France), la consommation de bois est plus élevée en Bretagne qu’en moyenne en France.

Se chauffer au bois est une pratique courante et traditionnelle en Bretagne

[1] Insee, RP 2015
[2] Ademe 2018. Etude sur le chauffage domestique au bois

 

chauffage-bois-domestique-bretagne-infographie

 

Des bûches et des granulés

Les bûches du bois de chauffage sont principalement issues des forêts et du bocage breton, sans qu’il soit possible de retracer précisément leur origine. En effet, une grande partie du bois provient de circuits informels, courts ou d’auto-approvisionnement. Seule une très faible part des bûches consommées passe par des circuits commerciaux classiques de distribution. Le bois bûche est aux trois quarts constitué de feuillus dur (chêne, châtaignier, charme, hêtre, orme, etc.), plus rarement de résineux, ou de feuillus tendres [3].

Les granulés de bois sont de plus en plus utilisés en Bretagne pour le chauffage domestique. Ces cinq dernières années, les ventes d’appareils (poêles, inserts, chaudières) ont augmenté de près de 30 % par an [4]. Ces granulés sont fabriqués à partir de sciures, plaquettes ou de petits bois non valorisables en bois d’œuvre, issus principalement de résineux, mais également de feuillus.

Quasi anecdotique il y a 10 ans, le granulé représenterait en 2019 près de 20 % de la consommation domestique de bois.

[3] Ademe 2018. Etude sur le chauffage domestique au bois
[4] Observ'R 2018

 

Granulés de bois
Laurent Mignaux - Terra | Granulés de bois de chauffage

 

L'art et la manière de faire un feu moins polluant

Dans certaines conditions (feu en plein air, foyer ouvert et appareils de chauffage anciens), le taux d'imbrûlés est très important, et constitue une source non négligeable de pollution en poussières, composés organiques volatiles et hydrocarbures aromatiques polycycliques. Par exemple, un bois à plus de 20 % d'humidité peut émettre jusqu'à 30 fois plus de particules, ou encore des petites bûches émettent moins que des grosses. Les appareils de chauffage les plus récents permettent d'atteindre des rendements de combustion supérieurs à 85 %, ce qui limite fortement le taux d'imbrûlés et augmente le rendement énergétique.

 

 

L'apparition des chaufferies dans les années 2000

La filière bois-énergie a évolué à partir des années 2000 avec l'apparition de chaufferies fonctionnant au bois déchiqueté et dont la puissance, dans le cas de grosses unités, peut être 1 000 fois supérieure à celle d'un appareil individuel. À l'origine, les chaufferies étaient restreintes à l'industrie du bois qui séchait ses sciages et en profitait pour valoriser déchets et produits connexes. Avec le temps, les installations se sont diversifiées. Désormais, elles appartiennent en majorité à des collectivités et des agriculteurs. Elles chauffent des bâtiments publics, des bâtiments d'élevage, des serres, ou encore alimentent des réseaux de chaleur urbains. Certaines produisent même de l'électricité en plus de la chaleur (centrales de cogénération).

La forêt et les déchets de bois fournissent l'essentiel de la ressource en bois déchiqueté. Les déchets de bois sont tous les bois non traités, en fin de vie, de type broyats de palettes et d'emballages, ainsi que les sous-produits de l'industrie du bois.

 

Les chaufferies bois en Bretagne

 

Accéder aux données

 

Mieux comprendre

L'ouvrage « La ressource bretonne en bois & le bois énergie » cherche à répondre aux préoccupations actuelles concernant l’impact du développement de la consommation de bois déchiqueté sur la ressource bretonne en bois (forêts, haies bocagères, etc.).

L'Ademe propose un référentiel des combustibles à base de bois.

Auteurs : Emmanuèle Savelli (OEB)
Collaborateurs : Thomas Patenotte (OEB)

Contenus associés

Choix de la rédaction

La biomasse. Quelles ressources en Bretagne pour produire de l'énergie ?

Regroupant le bois et les matières fermentescibles, la biomasse est aujourd'hui la première source d'énergie renouvelable en Bretagne. Les ressources disponibles sont encore importantes, en particulier dans les secteurs forestier et agricole.

arrow_forward Lire la suite

Les plus récents

Les plus Consultés

Les plus Recommandés

keyboard_arrow_up Haut de page
thumb_up
Je recommande

7

lecteurs recommandent cet article

perm_identity

126 vues

Je recommande

7

lecteurs recommandent cet article

Partager :